L'antisepsie

July 1, 2017

 

L’antisepsie et la désinfection sont des termes qui pour une grande partie d’entre nous sont équivalents, il ne s’agit en fait pas du tout de la même chose.

 

 

 

 

 

 

 

 

Désinfection :

 

Il s’agit de l’action de détruire les micro-organismes d'un lieu (chenil…) ou d'un objet (pince à échardes, pansement, …). Les désinfectants peuvent avoir des effets toxiques sur les matières vivantes. Ils se présentent sous différentes formes, soit prêts à être utilisés ou concentrés à diluer.

 

Antisepsie :

 

Il s’agit d’une opération au résultat momentané permettant d’éliminer ou tuer les micro-organismes et tout au moins neutraliser certains virus portés par des tissus vivants. Ils sont indiqués dans le traitement de la peau saine ou lésée à l’aide de produits actifs (Chlorexidine, eau oxygénée, Bétadine, Dosiseptine, …) toujours conditionnés prêts à être utilisés.

L’antisepsie est l’ensemble des procédés employés pour lutter contre l'infection microbienne de surface vivante, les antiseptiques étant le premier rempart contre l'infection.

 

Il existe plusieurs familles d'antiseptiques qu’il faut veiller à utiliser de façon conforme et à bon escient qui ont chacune une utilisation spécifique et leur conditions d’utilisation :

 

Source : Dr Dominique Blanc, Médecine préventive hospitalière Centre Hospitalier Universitaire Vaudois

 

Il faut veiller, lors de l’utilisation de produits actifs, à faire attention à leurs compatibilités car certains mélanges s’annulent voire peuvent aggraver une situation comme vous pouvez vous en rendre compte dans le tableau suivant :

Source : Dr Dominique Blanc, Médecine préventive hospitalière Centre Hospitalier Universitaire Vaudois

 

Il faudra privilégier l’usage d'un produit aseptisant en dosette, ce qui permet d’éviter le gâchis et le risque d’utiliser par la suite un produit dégradé suite à son exposition à l’air libre et aux contacts.

 

La procédure suivante doit toujours être mise en œuvre lors du traitement d’une plaie :

  • Avant toute chose, la personne qui va traiter la plaie doit porter des gants d’examen.

  • Les différents ustensiles que vous allez utiliser doivent être désinfectés.

  • Nettoyage : la plaie doit être nettoyée à l’eau et au savon avant l’application d’un antiseptique. Attention à bien rincer et essuyer (compresse) avant de passer à la phase suivante. En effet la soude (savon) est corrosive et peut être incompatible avec l’antiseptique que vous allez utiliser, comme c’est aussi le risque avec d’autres mélanges...

  • Antisepsie : à l’aide de l’antiseptique choisi.

  • Protection : à l’aide d’un pansement.

  • Surveillance : observer l’évolution de la plaie traitée et n’hésitez pas à prendre contact avec un praticien si la plaie devient chaude, suppure, ou si l’aspect visuel se dégrade.

 

Le nettoyage comme l’antisepsie se font toujours dans le sens de la plaie à l’aide d’une compresse.

 

Blessure lors de balade :

 

Il faut nettoyer à l'eau la plaie et la protéger avec un pansement le temps de rentrer au domicile pour prendre en compte la blessure de façon plus procédurale.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

La Tique, ce que l'on doit savoir

January 13, 2019

1/2
Please reload

Posts Récents